"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

samedi 19 avril 2008

Un tract anonyme de Toulouse pour étudiants futurs cadres


POUR UNE MANIFESTATION DIGNE ET EFFICACE

Soyez tous les bienvenus à la manifestation d'aujourd'hui qui, nous l'espérons, comptera parmi les plus importantes que Toulouse ait connues depuis des années. La grande majorité d'entre vous saura, nous en sommes certains, rester digne. Dans un grand rassemblement la discipline est essentielle si on veut éviter de se discréditer aux yeux du public et de se voir refuser l'autorisation de la police. Nous ne voulons donner aux médias aucune occasion de condamner notre opposition au CPE en pointant des actions trop imaginatives. A cette fin, nous appelons chacun à obéir aux injonctions des membres du service d'ordre, qui se trouveront en communication avec la police. Ils agiront dans votre intérêt. Ce sont des personnes raisonnables - s'il vous plaît soyez raisonnables avec elles. Faites attention aux fauteurs de troubles. Vous pouvez en côtoyer certains dans la foule ; si vous en repérez un n'hésitez pas à le signaler au service d'ordre ou aux policiers, qui, ne l'oublions pas, sont nos frères dans le travail. Etudiants ! Même dans une société plus citoyenne, il faudra toujours des Spécialistes de l'Ordre pour combattre les casseurs et les déviants.


RESPECT AU MORT

Nos tactiques sont celles auxquelles le plus grand nombre peut se conformer avec le moins de difficulté. Elles ne requièrent rien d'autre que votre présence et un minimum de participation. Tout ce que nous vous demandons est que vous créiez les conditions de votre travail.
Souvenez-vous ! C'est le nombre qui compte ; l'ennui que vous ressentez est aussi imposé par la manif à tous les autres. Chaque manifestant doit être l'exacte réplique des autres. D'accord ?

Nous vous demandons par conséquent de vous conformer aux simples règles suivantes :

1. Exactement cinquante par rangée, chaque rangée doit être séparée d'un mètre de la ligne de devant. Pas de débordement, s'il vous plaît.

2. Attendez l'initiative du porte-voix officiel avant de répéter les slogans corrects, toujours reconnaissables à leur forme. Par exemple : " QUE VOULONS-NOUS ? - QUELQUE CHOSE !... QUAND ? - QUAND ÇA VOUS ARRANGERA ! ".
Ayez la bonté de vérifier que tout slogan extra parlementaire reconnaisse la souveraineté ultime du parlement. Si vous avez un doute quelconque, consultez notre aide-mémoire :

Ne dites pas, mais dites à la manifestation :

SCANDEZ Non, non, non au CPE ! Oui, oui, oui au CDI !
NE SCANDEZ PAS CPE on s'en fout ! On ne veut pas de patrons du tout !

SCANDEZ Partage du travail !
NE SCANDEZ PAS On veut des emplois fictifs !

SCANDEZ Tous ensemble ! Tous ensemble, meuh, meuh !
NE SCANDEZ PAS Vous êtes syndiqués, on n'est pas syndiqués !

SCANDEZ Etudiants, pas casseurs !
NE SCANDEZ PAS SO Collabo !

3. La partie gauche du grand rassemblement a été désignée zone " Non-fumeur ". Il est demandé avec respect aux manifestants de se conformer à cette requête.

4. Si vous voyez un quelconque extrémiste impatient informez-nous s'il vous plaît immédiatement. Ils sont facilement à repérables aux signes suivants d'individualisme sectaire :

a) Invention de slogans non officiels comme " La retraite à 20 ans ! ", ou " Des logements de fonction pour les chômeurs ! " ou autres agressives inepties utopiques.

b) Eloignement du parcours indiqué de la manif dans le but de se livrer à des actes de vandalisme contre les agences d'intérim. Prenez soin de noter que la place du Capitole, avec ses banques, ses commerces de luxes et ses bâtiments publics est une zone à haut risque que vous devez éviter.

c) Saupoudrage de farine, jets d'oeufs ou de poches d'eau sur des journalistes, le SO et les vitrines.

d) Incitation des manifestants à former des bandes de cinquante ou plus en tête de manif au détriment des organisations syndicales, seules représentantes légitimes du mouvement social. Ou à dévier le parcours des manifestations.


FUTILITÉ REGLÉE

5. Pendant le grand rassemblement on vous conseille vivement d'applaudir vos orateurs favoris. Limitez s'il vous plaît votre enthousiasme à des interruptions de 15 secondes au milieu d'un discours et un maximum de 30 secondes à la fin. Nous vous prions de ne pas crier " JE M'ENNUIE ! " en plein milieu d'un discours.

6. N'oubliez jamais de sourire devant l'objectif des journalistes et d'adopter une position de militant comme il faut, même si vous commencez à en avoir marre.

7. Si vous vous demandez si tel comportement est convenable ou non, faites simplement comme tous les autres. Si de fortes envies non conventionnelles demeuraient, n'hésitez pas à en discuter avec un ou des membres du SO. Il sera évidemment ravi de vous orienter vers un spécialiste du comportement à l'hôpital Marchand ou un pharmacien compétent.

8. A la fin de la manif, nous vous prions de ne pas traîner. Ne pas rentrer à la maison peut rapidement avoir pour résultat de vous faire rater votre passage à la télé.


Ce tract a été composé par l'Intersyndicale des salariés et étudiants de Toulouse (CFDT, CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Unsa, Solidaires, Unef, Confédération étudiante, UNL, Fidl).

Les personnes suivantes ont refusé de signer ce tract : Les occupants de la Sorbonne qui ont craché sur Jean-Luc Mélenchon (PS) et ceux de l'EHESS, auteurs de la banderole " Mon bulletin de vote est un pavé mais il ne rentre pas dans l'urne. ", les occupants du Collège de France, sous la bannière " CPE ou CDI, c'est toujours le STO ", les contestataires rennais qui ont déménagé les meubles d'une agence immobilière et d'une ANPE, les collectifs ni CPE ni CDI.


Nota Bene : Toute ressemblance avec une quelconque organisation syndicale existante a été délibérément voulue.
(repris du site Dissidence)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire