"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

mardi 29 mai 2018

Communiqué terroriste du NPA


« Mon fils a été tué par une balle de la police belge ».

Le père du jeune homme massacré à Liége par un taré islamisé



Comme toujours nous prenons rapidement position en faveur des victimes de l'antiterrorisme. C'est la prison capitaliste qui inspire nos camarades islamisés. Libérez nos camarades « radicalisés » à qui nous devons le respect de leur croyance. Depuis sa réaction, mardi 29 mai, à un contrôle policier très poussé pour défendre sa liberté de circuler islamiquement1, Benjamin Herman (qui ne porte pourtant pas un nom typé mais une casquette) est victime d'un déferlement de haine islamophobe sur les réseaux sociaux franco-belges, il ne serait qu'un enfumé de la « barbarie » islamiste. Alors que le Roi de Belgique s'affiche auprès des évêques du Brabant en prétendant vouloir "réparer le lien abîmé" entre l'Église catholique et la Wallonie, ce déferlement raciste est légitimé par les plus hautes sphères de l'État belge, les principaux médias et les flamands en plus. C'est le ministre de l’Intérieur, ce boucher, Jean Jambon, qui se permet de trouver «choquant» qu'on abatte deux policières outrancières, assimilant de surcroît cette légitime défense à un vague «prosélytisme» islamique. Il est évident que ce traitement différencié découle d'une attaque en règle contre tous les croyants de l'islamofolie, par le biais du racisme et de l'islamophobie. Face à cela, l'unité de notre classe est de mise : armés d'un couteau ou récupérant les armes de nos ennemis laïcards et copains du malfaiteur Dassault, c'est aux buveurs de sang de se défendre ! C'est exactement cela l'islamo-trotskisme dont il est trop commun aujourd'hui de se réclamer en contresens, par pacifisme ou couardise.

Pour les agresseuses de Benjamin Herman, peu importe qu'il ait crié ou pas Allah au bar, cri sur lequel ses tueurs policiers (mâles blancs) eussent voulu l'interroger – or TOUT LE MONDE DETESTE LA POLICE comme disent nos amis zadistes - peu importe ses positions religieuses et syndicales, puisqu'il ne portait pas un voile mais une casquette noire, et il n'a plus droit à être considéré comme une humain abattu comme un chien. Dans ce système Républicain belge censé promouvoir l'égalité, combien d'hommes « radicalisés », et notamment combien de repris de justesse exercent leurs droits à tuer pour Allah avec permission de sortie sans faire l'objet de campagne de dénigrement ? Là encore, on juge les choix criminels dans un but de déshumanisation, de négation de la parole armée. Et c'est d'autant plus affligeant que Benjamin Herman est élu par son organisation terroriste (Allah soit loué) - destinée heureusement et légalement à être un outil associatif aux croyances de touTEs. C'est aussi en retour le droit de chaque association islamique de choisir qui elle mandate pour s'exprimer au nom d'un dieu collectif qui est bafoué, en l'occurrence la liberté de tuer et d'égorger dans le dos des policières qui font honte au genre féminin avec leur uniforme de l'Etat capitaliste.
Le NPA s'insurge contre le déferlement de haine islamophobe que subit le valeureux tueur de Liège, probablement militant et porte-parole de Daesch (selon notre spécialiste Philippe Besancenot) et lui apporte tout son soutien ainsi qu'à son organisation syndicale islamique dans la défense d'un enterrement selon la tradition.
Il souligne la nécessité de l'abrogation de toutes les frontières qui favorisent la parole raciste et les discriminations envers les tueurs pourtant sans foulard, qui est une des composantes d'un climat nauséabond de xénophobie, encouragé par les nouvelles lois contre la migration massive et régulière en Belgique comme en France via l'autoroute A16.


Montreuil, le 29 mai 2018





1Dans ma parodie j'exagère à peine sur ce qui se passe dans les petites têtes gauchistes du collaborationnisme islaminguant. On serait voué au perpétuel recommencement des buveurs de sang selon le commentaire du syndicat de police Alliance, un peu trotskiste lui aussi! Ah bon! Notons donc encore la perversité des médias et ce qui a motivé ma parodie des crétins trotskiens (qui vous assureront qu'ils n'ont rien à voir avec les daechiens). Sur CNews ce midi, donc, voici un salopard de spécialiste, payé par les services antiterroristes de l'Etat,  spécialiste attitré et attristé du terrorisme (un prof d'origine arabe) qui nous expliqua sa version probable du crime qui venait d'avoir lieu à Liège. Sans rien savoir encore des faits, il nous assura qu'il se serait agi d'une conséquence du contrôle policier inopiné d'un taulard élargi provisoire, contrôle d'identité qui avait "mal tourné"; cet individu n'a jamais corrigé son jugement de "spécialiste" fort bizarre (pour ne pas parler de collusion) quelques minutes plus tard lorsque le procureur belge a décrit les faits sidérants de lâcheté des meurtres prémédités! Ambiguïté aussi des autorités belges : "Il y a des éléments qui vont dans la direction d'un acte terroriste", a déclaré le parquet fédéral. Hum hum ptêt ben qu' oui ! C'est plus de terrorisme qu'il faudrait parler mais de généralisation d'un forme de maladie mentale que personne ne sait (ou ne veut) éradiquer !

De plus on n'arrêta pas de qualifier les deux premières victimes de "policiers", or ce sont deux policières, et surtout DEUX FEMMES (râââ lovely pour les sous-mâles daechiens!) qui ont été poignardées ou égorgées avant d'être achevées avec leurs propres armes! (preuve de leur infériorité comme FEMMES!). Le silence du NPA sur ces deux meurtres des deux femmes (dont l'une était d'origine arabe), comme sur les agressions régulières lors des manifs de préférence de policières, ne fait pas honneur à son féminisme hystérique. Normalement les daechiens n'égorgeaint point les femmes, leurs divers héritiers supposés signifient donc la décadence de cette idéologie sponsorisée par les rois du pétrole et si utile aux rois des démocraties! Il faut préciser que, comme en France, les policiers et policières belges n'ont pas le droit ni de tirer sur un homme avec un couteau ni de se défendre, s'ils tirent ils ont sur le dos leur propre hiérarchie, les journalistes et les magistrats trotskistes et toute l'islamocratie de Besancenot à Médiapart pour hurler au crime raciste! C'est ainsi que ces crétins accusent les policiers belges d'avoir assassiné un bébé dans une voiture de racailles en fuite, alors qu'il s'est agi d'une balle perdue ; la pensée gauchiste est aussi étroite que celle d'un syndicaliste SNCF ou d'un daechien primaire !

Je répète que le sensationnalisme induit par chacun de ces meurtres coraniques crapuleux est pain béni pour les médias, et jeu de rôle héroïque pour la police qui fait chier toute la population environnante en la prenant en otage et en la cloîtrant ou confinant pendant des heures au nom de recherches inutiles. Les flics de base eux sont envoyés au casse-pipe et ne s'en rendent même pas compte (rien de plus facile de leur piquer leur pétard qui pend sur le côté et les femmes policières ne pourront jamais être des vrais cowboys).
Mais sur le fond de la cinématographie antiterroriste, la fixation sur l'acte lâche et sanguinaire doit empêcher toute réflexion et toute mise en cause de son utilisation politico-sociale; l'exhibition du "crime insensé" et les leçons de morales antiterroristes servent idéalement l'Etat bourgeois. Et je reprends cet excellent commentaire d'un anonyme : bizarre que daesh ou ses volontaires déjantés ne balancent pas des bombes sur le parlement européen là ou siège 99 % de menteurs et de voleurs , aux milliardaires de ce monde ... de plus, curieux que ce soit disant daesh moraliste coranique, apprenti criminel ou marionnette téléguidée, ne s'en prenne pas aux pédophiles, aux meurtriers mais à des innocents ? tout cela n'est-il pas au fond qu'un produit fabriqué (ou qui n'a pas besoin de l'être) pour créer là peur comme seul et unique sentiment, paralysant toute réflexion sur l'ubiquité bourgeoise. J'ajoute que l'ubiquité du régime oppressif en France est claire désormais en matière judiciaire, les juges gauchistes donnent raison à tour de bras à tout ce qui offense le nazislamisme rampant et envahissant (qu'on me démontre que les modérés ne sont pas compatissants avec les ultras). La buraliste d'Albi a certes été maladroite d'exiger que la voilée ôte son voile en public, mais cela
Bravo Charlie d'avoir tourneboulé toute l'islamocratie!
méritait-il trois mois de prison « ferme » quand l'escroc Cahuzac et autres Sarkozy en réchappent systématiquement alors qu'ils méritent dix fois plus ! En Belgique le même laxisme judiciaire devient même collusion et complicité, comme le père le remarque du jeune homme massacré par le taré relâché : « on préfère condamner pour des délits de vitesse que de condamner des gens qui tuent ». Ce n'est pas une justice « laxiste » c'est la justice de classe bourgeoise, puante et perverse où la victime devient coupable et où l'apologie de la liberté de tuer (au nom de l'islam ou au nom de la défense républicaine) sert à faire croire que la police et les institutions de technocrates à l'abri nous protègent. C'est avec des balles belges, de l'Etat belge, que deux femmes et un jeune homme ont été froidement exécutés. Comme quoi c'est bien l'Etat bourgeois qui est au fond responsable des meurtres qu'il laisse commettre.

NB : La ville wallonne a déjà été le théâtre d’une fusillade en 2013. Un autre taré, Nordine Amrani, avait abattu six personnes et blessé 130 autres avant de se flinguer. Ce délinquant connu, fanatique des armes, s’était posté sur une place du centre de la ville et avait fait feu sur les passants. Curieux aussi qu'on généralise l'aquoibonisme et qu'on refuse toute réflexion pour la peine de mort préventive pour tous ceux qui, radicalisés ou déradicalisés, se préparent à leur tour à être buveurs de sang, et héros de la racaille du lumpenprolétariat et, plus insidisieusement, des trotskiens silencieux à chaque attentat ! Pour ne pas perdre des voix électorales en banlieues « racisé(e)s ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire