"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

mercredi 11 septembre 2013

BREVES HILARANTES ET PRESTIGE DES TUEURS D’ETAT




VIVE LE DIESEL !

…« Sur le fond tout d’abord. Le gouvernement a choisi contre les évidences médicales et financières (oh les évidences !)de ne pas taxer davantage le diesel. Malgré les conclusions de l’Organisation mondiale de la santé, pour qui les gaz d’échappement des moteurs diesel sont un «cancérogène certain» à l’origine chaque année de plusieurs dizaines de milliers de morts prématurées (pas les camions les avions ni les tanks et véhicules de fonction ministérielle), François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont décidé de ne pas toucher au prix du gazole (élections en vue…). Tant pis pour la santé des Français (lesquels), mais aussi pour les finances publiques du pays (bouhouhou !). Car, en refusant d’aligner les tarifs du gazole et de l’essence, l’Etat se prive, selon un rapport de la Cour des comptes, de 7 à 8 milliards d’euros de recettes fiscales supplémentaires (sans blague). Contestable sur le fond, la décision l’est également sur la forme. Plutôt que d’expliquer son choix, le gouvernement s’est emmêlé, hier, dans les vraies-fausses déclarations de son ministre de l’Ecologie, donnant une fois encore une désagréable sensation d’amateurisme. Le maintien du régime fiscal favorable au diesel réclamait pourtant une claire justification : la préservation de l’industrie automobile française, de l’emploi et le refus d’augmenter un peu plus l’imposition des ménages. En faisant fi de réalités environnementales et en gâchant sa communication (çà alors), le chef de l’Etat et son Premier ministre entretiennent l’idée de leur mépris pour les problèmes écologiques et nous avec eux). Reste à savoir comment les Verts et leurs ministres réagiront à ce camouflet, conclut l’éditorialiste bourgeois Éric Decouty (du trust Libération). Et on s’en fout. La bourgeoisie verte s’énerve lorsqu’elle ne peut plus piller à fond les poches des prolétaires, mais on l’emmerde ! Elle souhaite aussi vivement le retour de la droite bourgeoise pour envoyer à la casse ces milliers de caisses de prolétaires de plus de treize ans (les caisses à gazole) qui empuantissent nos beaux quartiers et les autoroutes pour cadres parisiens. Karl Marx et Rosa Luxemburg se sont lourdement trompés sur l’accumulation primitive, la vraie source d’enrichissement primaire de la bourgeoisie moderne n’est-elle pas désormais LA POLICE ? C’est en effet la police qui permettra la mise à la casse de toutes les vieilles torpédos qui nuisent à l’humanité, permettra la relance de l’industrie automobile made in France, et qui renfloue régulièrement les caisses de l’Etat bourgeois par une pluie d’amendes en tout genre, en respirant l’haleine des conducteurs « pour leur sécurité » (quoique la consommation viticole des pandores soit en hausse (lire l’édifiant : La force de l’ordre de Didier Fassin) ; sans oublier leur tâche complémentaire d’arrestations et d’internements arbitraire pour engraisser leurs supérieurs, juges, magistrats et avocats. Le policier à notre époque est devenue plus rentable que l’ouvrier et son patron.
L’activité politique judiciaire de la bourgeoisie verte a du pain sur la planche. Après son glorieux combat pour lâcher dans la nature serpents, ours et loups qui dévorent les animaux de la ferme (restauration sanitaire de la nature), vont-ils faire inculper ces chercheurs US qui se sont engagés à nuire aux moustiques, éléments nécessaires à l’évident équilibre naturel, sanitaire et anticancérogène, après avoir identifié des molécules qui inhibent l’odorat de ces suceurs de sang. Nul doute que le FN anti-écologique, amis des chasseurs et des paysans pillés par les roms va réduire en cendre électoralement ces politiciens transparents de moralisme financier.

Défaillances de PME : le fichage des patrons supprimé, 
les procédures amiables dopées

144.000 petits patrons sortent du fichier Banque de France.
Procédures amiables et pouvoirs des créanciers vont être renforcés.
La mesure était annoncée depuis des mois, mais son entrée en vigueur est un véritable soulagement pour les chefs d'entreprise. La menace, en cas de faillite, de se voir épinglé sous l'indicateur « 040 » dans le fichier de la Banque de France (BdF) est supprimée à compter d'aujourd'hui. Construit à partir de l'analyse des décisions des tribunaux, le fichier classe les dirigeants en quatre catégories en fonction des difficultés rencontrées sur les dernières années : 000 s'il n'y a rien à signaler, 040 en cas de jugement de liquidation, 050 lorsque deux cas de liquidation ou redressement sont constatés et enfin, plus grave, 060 en cas de faillite personnelle ou interdiction de gérer. Etre classé 040 signifie rencontrer d'importantes difficultés pour obtenir des financements bancaires lorsqu'on se lance dans une nouvelle activité. Fleur Pellerin avait annoncé la fin de cet indicateur dès avril. « Dans un parcours d'entrepreneur, connaître un revers fait partie d'un cursus normal », a affirmé la ministre des PME ce week-end dans le « Parisien », tout en rappelant que seules les liquidations sans faute de gestion sont concernées. Au total, 144.000 personnes vont recevoir un courrier les informant que l'indicateur 040 qui les concernait est supprimé.
Les centaines de milliers de prolétaires en commissions de surendettement ne recevront eux aucun courrier moratoire pour leurs dettes.

DALIDA ET IGLESIAS ETAIENT UTILISES COMME INSTRUMENTS DE TORTURE SOUS PINOCHET

Et alors ? Nous on est bien torturé tous les jours par les programmes débiles de TF1, de la 6, de la TNT et les divers Hanouna, Drucker, Hallyday et Cie.

AUTOLIB VICTIME DE L’ESPIONNAGE INDUSTRIEL DE Volkswagen

Pourtant l’industrie allemande est couramment présentée comme le top de l’Europe quoique les machines à laver la vaisselle de Bosch prennent, toutes, feu et doivent être rappelées à la maison !

DES FAUX TICKETS D’ENTREE AU MUSEE DU LOUVRE IMPRIMES EN CHINE

Jusqu’où ira le miracle chinois ? Ont-ils déjà imprimés de faux euros ?

LES VENTES D’ARMES MADE IN France ONT CHUTE DE 26% EN 2012 (sous le règne sarkozien)

Pauvre industrie d’armement franchouillarde qui régresse à la cinquième place juste derrière Israël ! Et qui voudrait tant se relancer en Syrie !


Syrie: pendant les parlotes diplomatiques les massacres se poursuivent, Poutine et Assad bientôt proposés pour le Nobel de la paix ?

Certes notre avis de citoyen atomisé ou de prolétaire lambda compte pour des prunes quoiqu’on nous assure que les sondages internationaux montrent que partout les populations seraient pour le statuquo (c’est loin et cela ne nous concerne pas n’est-ce pas ?) et que les « punisseurs » ne sont pas plus autorisés à sanctionner leurs « clients », comme le proclame le pacifisme gauchiste international. Des massacres internes se produisent partout d’Afghanistan en Syrie, alors à quoi bon rajouter la guerre à la guerre n’est-ce pas ? Les guerres capitalistes de revanche ou de punition ne résolvent rien, aggravent même les massacres… Il faudrait du point de vue prolétarien une levée des masses contre les diverses guerres, mais bernique les dites masses des zones en guerre perpétuelle sont elles-mêmes embrigadées par les divers communautarismes et nationalismes ! Dans les pays riches les masses assistent au spectacle muettes. Nul parti n’existe pour appeler à une révolution internationale contre ce capitalisme mortifère et décadent dommage ! Mais la honte est encore plus honteuse quand on lit la plupart des commentaires des cons moyens, au bas des articles sibyllins et hypocrites des médias bourgeois, qui saluent « l’initiative » heureusement pacifique du boucher Poutine et du boucher Assad. Alors revivez la torture mentale au quotidien…

Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU devaient poursuivre mercredi soir leur discussion (qui dure depuis deux ans) sur les moyens de démanteler l'arsenal chimique de Damas. Des milliers de civils ont été gazés  et il suffirait simplement de confisquer le couteau de l’assassin ! Revivez les événements de la journée de mercredi.
Plus de 600 000 personnes en Syrie ont besoin d'une assistance humanitaire urgente dans la périphérie rurale de Damas, indique l'OCHA, l'office des Nations unies chargé de l'aide humanitaire. 
Une partie significative se trouve dans des zones difficile d'accès, y compris dans celles qui ont fait l'objet d'accusations d'attaques chimiques le 21 août et qui sont en état de siège depuis plusieurs mois, a ajouté l'OCHA. L'Unicef a de son côté précisé qu'elle n'avait pas pu accéder aux zones, ni aux victimes des possibles attaques chimiques malgré de nombreuses tentatives. 
La Maison Blanche affirme que la Russie jouait son "prestige" dans le processus diplomatique qui s'engage sur les armes chimiques en Syrie, à la veille d'une réunion russo-américaine à Genève. 
Lors de son point de presse quotidien, le porte-parole du président Barack Obama a en outre concédé que les Etats-Unis abordaient cette nouvelle phase en étant "sceptiques" quant à la sincérité du régime du président syrien Bachar al-Assad. 
Les discussions entre le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe Sergeï Lavrov pourraient durer jusqu'à samedi. La rencontre aura lieu à Genève, où des experts en armement américains seront présents.
Un raid aérien de l'armée syrienne sur un hôpital de fortune installé dans la province d'Alep à Al Bab, dans le nord de la Syrie, a tué au moins 11 personnes dont un médecin ce mercredi, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité se réuniront ce mercredi soir pour poursuivre leurs discussions sur les moyens de démanteler l'arsenal chimique de Damas, ont indiqué des diplomates. 
Les cinq pays (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine) du Conseil avaient commencé mardi à examiner un projet français de résolution prévoyant ce démantèlement, assorti d'une menace de frappe militaire en cas de revirement. Mais une réunion du Conseil prévue mardi après-midi avait été annulée au dernier moment à la demande de Moscou, hostile à ce texte. 
Depuis l'attaque chimique du 21 août près de Damas, la communauté internationale a soufflé le chaud et le froid sur une riposte militaire, avant d'emprunter la voie de la diplomatie.
LE CAPITALISME CONVIVIAL EST UNE DIPLOMATIE PERMANENTE QUI BAIGNE DANS LE SANG ET L’ORDURE !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire