"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

lundi 28 mai 2012

MAROC : PROTESTATION SOCIALE CONTRE LES NOUVEAUX EXPLOITEURS ISLAMISTES





 CASS'TOI MOHAMMED VI avec ton
 gouvernement de bigots islamistes!

(Le 24 mai 2012, Mohammed VI a été le premier chef d'État reçu par le nouveau président bourgeois Hollande, complice à son tour de par sa fonction des tyrans féodaux du capitalisme décadent, sur la suggestion de son prédécesseur à l'Elysée, blaireau en vacances consolatrices dans le paradis pour riches à Marrakech)



 Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Casablanca où la classe ouvrière subit l'austérité islamiste et un chômage en hausse. Cette manifestation qui a surpris par son ampleur est la plus importante contre le gouvernement dirigé depuis janvier dernier par un islamiste, Abdelilah Benkirane. Les élections de novembre 2011 avaient été marquées par une nette victoire de sa formation, le Parti justice et développement (PJD). Depuis plusieurs jours, alors que le chômage ne cesse d'augmenter, les bonzes syndicaux étaient chargés de lancer  au gouvernement des appels au "dialogue entre partenaires sociaux" (pour le maintien de l'oppression religieuse-bourgeoise) en vue d’une hausse des salaires et de l'amélioration des conditions sociales des prolétaires.  "Il y a un message d'unité syndicale et un message clair au gouvernement Benkirane pour qu'il clarifie sa stratégie gouvernementale", a déclaré un certain Hassan Tariq, syndicrate de son Etat,  avec cette emphase creuse typique de notre playmobil national CGT.  "Nous voulons aussi que la loi sur le droit de grève, qui sera prochainement adoptée, soit libérale et non répressive", a précisé pour sa part un autre irresponsable syndical de l'USFP. 
Des milliers de manifestants ont sillonné les grandes artères de la plus grande ville du Maroc, en scandant des slogans hostiles au gouvernement. "Benkirane et Fouad Ali El Himma (ndlr, un très proche conseiller du roi Mohammed VI), deux faces d'une même monnaie", ont notamment crié les prolétaires sous calicots syndicaux sous la surveillance discrète des forces mercenaires de l'ordre royal-islamique. 
En sus ce pauvre gouvernement islamiste se déprime avec la sécheresse et une baisse vertigineuse des recettes du tourisme: plus de 17% en janvier 2012 selon les derniers chiffres officiels. Le tourisme est la principale source de devises du royaume avec les transferts d'argent des Marocains établis à l'étranger et les ventes de phosphates.  Les mécréants touristes ne semblent pas prêts d’accepter que leurs femmes viennent bronzer voilées.
Des centaines de jeunes du Mouvement du 20 février, né dans le tumulte du défunt Printemps arabe qui n’espéraient que des réformes  de la monarchie bigote et ringarde, ont également participé à cette manifestation, où les fans islamistes étaient évidemment absents comme les sbires du PCF lors du premier gouvernement Mitterrand. "Le gouvernement  islamiste Benkirane ne peut clarifier son programme et doit se contenter de déclarations de pauvreté idéologique et d’austérité économique voulue par Allah . Le vide politique est tel que le risque de tomber de la bigoterie dans la syndicratie impuissante est patent comme en témoigne cet appel à l’ouverture du bla-bla pour les nuls entre appartchiks syndicaux et gouvernement religieux : « On ne connaît pas la stratégie de ce gouvernement. Il doit ouvrir un dialogue véritable et clair avec les syndicats", a déclaré un syndicaliste devant plusieurs manifestants, en se payant ouvertement de leur gueule. 
Malheureusement la classe ouvrière est trop faible dans ce genre de pays arriéré, et s’il existe quelques consciences politiques révolutionnaires, elles resteront pour longtemps encore minoritaires et opprimées par tous les collabos du roi et de ses bigots islamistes. Lisons les commentaires de lecteurs sur un des hebdos réacs de la droite bourgeoise l’Express, car, devant l’inanité des manifestations sociales dans cette contrée (pourtant très saines du point de vue politique marxiste et autrement plus exemplaires pour le prolétariat universel que les pleurnicheries estudiantines bobos  du Canada), seul l’humour et la lucidité nous permettent de patienter.

« Continuez à voter islamique ! »

« Pour l'immobilier le Maroc va prendre la concurrence de l'Espagne en pleine poire, les Européens préfèreront acheter à la grande braderie espagnole qu'à l'incertitude marocaine, le Maroc ou plus exactement Marrakech est victime d'un tourisme "douteux" si les islamistes souhaitent faire le ménage ils vont perdre leurs derniers investiteurs occidentaux en résidence secondaire ».
« ah ces djeunes .. quand donc comprendront'ils que pour avoir des lendemains qui chantent, avec des dattes et des poulets rôtis qui tombent du ciel, il faut se soumettre et admettre la Loi de viellards obscurantistes ? Décidément la djeunesse est bien partout la même dans tous les pays, irrespectueuse et irresponsable ! Tout ça c'est la faute à Mai 68 ! »

« Les soi-disant socialistes marocains et leurs vieillissants syndicalistes ont brillé par leur absence durant deux décennies. Le Maroc a changé. Les quelques milliers de participants représentent toute" la gauche". La société est, plus que jamais attachée à sa religion .Le PJD a été le grand gagnant de ce changement. Sans programme précis, mais avec un langage simple, il a su convaincre un électorat victime des désillusions de partis dits de progrès et du socialisme. Le taux d'analphabétisme élevé, l'échec des tentatives de réforme de l'enseignement, l'exode massif vers les villes, les privatisations, la sécheresse , autant de facteurs qui ont abouti à l'augmentation du taux de chômage. Les revendications de nos jeunes diplômés, à savoir,  l' intégration dans la fonction publique, n'existe nulle part ailleurs. La CDT et l'USFP, jadis pour le départ volontaire et la privatisation à outrance des secteurs clés, soutiennent aujourd'hui ces revendications. »
«Je dis à Mr Benkirane, qu'étant un prof de physique, dans sa politique l'incertitude doit-être égale à zéro. La corruption continue de battre son plein! Avez-vous pensé au moins aux racines de cette corruption? je vais vous le dire Mr: Ce sont les inégalités sociales et les fraudes fiscales faites par les soi-disons notables(comme certains députés par exemple),qui sont à l'origine de la corruption. Quand SM le Roi Med VI dis que le civisme est " savoir prendre ses responsabilités, respecter autrui et respecter les lois " et qu'on entend que le Directeur Général des Impôts, avec toute arrogance, a menacé le Président de la Cour Suprême et ses Conseillers s'ils continueraient à appliquer les lois fiscales car il faut laisser les gens payer les impôts même s'ils sont injustement imposés car c'est avec les impôts que les juges sont payés!Or c'est faux car ce qu'il cherche c'est de continuer à accorder des primes à ses fonctionnaires, primes semestrielles qui vont des fois jusqu'à 200.000,00 dirhams!!!! La Fonction publique est la même pour tout le monde Mr Benkirane, commencez par aligner les mêmes compétences et enlever tous ces privilèges! ce sont ces privilèges qui sont à l'origine de la corruption. Sachez Mr Benkirane que le Premier Ministre Sénégalais Abdou Diouf, au lendemain de sa prise de fonction il avait réduit de 50% le parc automobile de l'État , alors que dans les rue de notre pays, on voit des voitures de luxe (4x4 et autres) stationnées devant les pâtisserie et cafés aux heures du travail, alors qu'à côté, des misérables fouillent les poubelles et mangent les ordures!!Si vous voulez des photos , je me ferai  le plaisir de les publier ».
Beaucoup de marocains prêts à s'illusionner sur une gauche laïque face à l'équivalent de la droite bourgeoise en France, pour sous-développés, la noria islamique avec ses soft et ses hard.
Enfin, un célèbre touriste bling-bling semble avoir été le cadet des soucis  des manifestants mais risque lui aussi de porter tort au tourisme en terre arriérée d’Islam soft :

 « Rassurez-moi : Ils ne sont point allés jusqu'à Marrakech et ne sont pas parvenus à importuner notre Nicolas ? Non, parce que nous, nous voudrions qu'il reste là-bas...le plus longtemps possible ! Si vous saviez comme cela fait du bien de ne pas entendre parler de lui à chaque minute, de ne pas subir une de ses interventions sur tous les medias... On se ressource, franchement ! Et puis laissons-le récupérer car après le 17 juin, il est probable qu'il ait enfin à faire face à maints abus ou méfaits contre son pays et ...contre nous les citoyens-contribuables !!! (Merci l'Express de considérer ce billet comme non injurieux)






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire