"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

vendredi 20 janvier 2012

L'INTOX MEURTRIERE DE LA BANDE A SARKOZY



Tout va très bien Madame la marquise… l’Etat français est peu affecté par la perte des trois A (même si la dette reste faramineuse), la bourgeoisie française est peu affectée par les centaines de prolétaires jetés à la rue au quotidien (même son épicier Sarko s’était engagé à réduire le chômage), les promesses du petit rigolo de l’Elysée n’ont engagé que ses électeurs (même s’il a récidivé le foutage de gueule avec la taxe Tobin); que de thèmes à promesse électoraliste:TVA sociale, quotient familial, on en verra de toutes les couleurs au cours de ce trimestre. Dernière intox, mais celle-là carrément criminelle, la lamentation du sous-fifre Longuet concernant quatre nouveaux soldats tués en Afghanistan. Et le blaireau de l’Elysée qui s’engage, tel un minable pompier politicien, à retirer les troupes, mensonges de plus pour le criminel de guerre en chef !
La force kaki de l'OTAN a annoncé la mort des quatre soldats français dans la province de Kapisa. Le Sarkozy, en berne de plébiscite, a menti une fois de plus en assurant aussitôt envisager un retour anticipé des troupes françaises. Du pipi de chat comme l’application promise de la taxe Tobin et de l'envol des salaires de base.
Le sinistre de la Défense, Gérard Longuet, a ramené sa fraise aujourd'hui sur France 2 pour raconter que les quatre militaires français tués par un soldat de l'armée afghane "n'étaient pas armés", si l’on en croit cette version cuistre du sinistre affairiste promus commis d’Etat. ."Ils n'étaient pas armés, ils ont été proprement assassinés par un soldat afghan. On ne sait pas pour l'instant si c'est un taliban infiltré ou si c'est quelqu'un qui a décidé (de son geste) pour des décisions que nous ne maîtrisons pas", a dit le sinistre qui, interrogé sur les circonstances de la mort des quatre soldats français, a précisé que le tireur était "à la disposition" des autorités militaires afghanes. Et nous à la disposition des racontars de seconde main des criminels en tête de l’Etat français qui méprisent les familles des victimes tout comme la population chair à canon d’Afghanistan. La France, compte actuellement 3600 soldats là-bas a enregistré en 2011 ses plus lourdes pertes depuis le début du conflit, avec 26 soldats tués en opérations, dont cinq dans un attentat suicide le 13 juillet. Merci Sarkozy de les avoir envoyés au casse-pipe ! Face aux appels au meurtre des afghans par les neuneus commentateurs du Figaro (les autres presses tenant encore les commentaires fermés), j’ai envoyé ceci, qui a été censuré :
« Aux souteneurs neuneus du général blaireau à l'Elysée sur le site du Figaro:
Le principal criminel dans cette histoire c'est votre cire-pompe aux ordres d'Obama qui a envoyé les pioupious au casse-pipe! Non seulement votre lâche hôte de l'Elysée a ruiné et ruine des millions de prolétaires mais en plus il envoie nos jeunes se faire tuer pour que l'oligarchie continue à s'engraisser! »
Sélection de commentaires à chaud sur Le Monde par les anonymes qui peuvent crier ce que ne peuvent dire les journalistes :
- C'est triste pour nos soldats. C'est lâche de la part de nos politiques. "Tout est fichu" disaient les Pétain, Waygand & co. Alors, on a des morts, on recule, on s'en va ?
- Je me souviens que notre "Conan le barbare" (dixit Jégo) élyséen avait dit qu'envoyer des troupes en Afghanistan, c'était pour la sécurité des citoyens français, en réalité pour soutenir le trafiquant de drogue ultra corrompu nommé Karzaï et ultérieurement, comme en Lybie, tirer les marrons du feu (une bonne part des immenses richesses du sous-sol) pour ses amis et commanditaires. 82 morts plus tard, les envoyés au casse-pipe devraient être traités en aimable ONG "sinon j'me fâche !".
- Hommage ignoble de Sarkozy à la radio, répétant qu'il était l'ami des Afghans...
- N. S. joue bien de la douleur des autres et se conforte dans sa versatilité personnelle. Pouvoir annoncer le retrait des troupes à 3 mois des élections, c'est que du bonheur pour lui. Mais cela en dit long sur son opportunisme politique et idéologique. Il est capable de changer d'avis, de stratégie et de tactique sur n'importe quel sujet, en réaction à n'importe quel évènement. Il en a beaucoup usé sur le plan intérieur, en on a encore une illustration sur les plans diplomatique et militaire.
- J'en ai assez de ces "condoléances sincères aux familles" ou alors il faut étendre les condoléances aux dizaines de milliers de familles afghanes que NOS soldats ont tué ou endeuillé. La mort est des deux côtés comme dans toutes les guerres et celle-ci est encore plus sale que les autres, à la botte des intérêts de l'Empire américain.
- Sarko commence à trouver que ce super camps d'entrainement pour militaire occidental coute plus cher que prévu en vies humaines. A la base, le plan était parfait : le pays le plus pauvre du monde avec pour seul ennemi des bergers de 16 ans munis de kalachnikovs et de bombes artisanales. Nous pouvions ainsi, pour pas cher, aller tester le nouveau matériel de m Dassault. Cette excellente idée, tout droit sorite de l'imagination des néo-cons américain, se révèle pas si terrible que ça...
- Que faisons nous dans ce pays? Le prétexte de formation des militaires locaux est un argument politique destiné à justifier la collaboration de la France à la position américaine. Alors que la crise financière s'étend même à notre armée,et les opérations extérieures étant trés coûteuses, il faut rapatrier d'urgence vers la France notre détachement .
- Que fait notre République ? Gouvernement, vous êtes responsable de la mort de tous les militaires français.
- 4 morts de Français de plus à mettre sur la conscience du Président atlantiste.
- Combien de morts faudra-t-il encore à notre chef suprême pour qu'il retire nos soldats de ce pays où nous n'avons rien à faire? Retrait immédiat !

Tiens suggérons cette idée à l'autre pantin concurrent du sinistre Sarko, Hollande, qui va parader son programme au Bourget dimanche. Premier point du programme "retrait immédiat des troupes". Mais je n'irai pas de toute manière pas m'inscrire sur les listes électorales pour choisir parmi la série de cochons de bourgeois de l'élite des profiteurs en lice.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire