"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

samedi 30 octobre 2010

Известия


De notre Kamarade Ivan Rioufol des IZVESTIA FIGARO
rédacteur en chef: Jean Edouard Susseboule

La stratégie gagnante de la droite résistante
Par Ivan Rioufol
le 27 octobre 2010

Caramba, encore raté! Le mai 68 qu'annonçait une fois de plus la gauche (comme elle le fait presque chaque année depuis qu'elle est dans l'opposition) ne franchira vraisemblablement pas le cap des vacances de la Toussaint. Mardi, comme il fallait s'y attendre, le mouvement étudiant n'a pas réussi à mobiliser une jeunesse qui, pour la majorité d'entre elle, ne se reconnaît visiblement pas dans l'opposition moutonnière à la réforme des retraites. D'autant que celle-ci est destinée, malgré ses imperfections, à alléger la charge des CRS qui pèse sur chacun. Le PS, qui se voit en porte-parole d'une génération qu'il incite, fort de ses relais dans le monde éducatif, à descendre dans les rues, est en train de se faire lâcher par ceux-là mêmes qui rechignent, à l'évidence, à accorder leur soutien à un courant politique incapable d'aligner une proposition nouvelle. En fait, le gauchisme ne fait plus recette auprès des jeunes, qui n'ont sans doute pas fini de surprendre par leur lucidité.
La majorité a évidemment eu raison de tenir bon sur ce dossier des retraites conduit par notre bien aimé Kamarade Eric Woerth. Ce dernier, chassé sans relâche par une meute médiatique qui réclamait sa démission, sort d'ailleurs grandi de cette épreuve qu'il a surmontée. Je déplore néanmoins le vain entêtement du gouvernement à vouloir sauver un vieux modèle social dont tout le monde sait qu'il n'a plus les moyens de ses ambitions. Il y a une forte attente de vérité dans l'opinion pipole, qui est parfaitement informée de l'état des comptes publics. Il est donc inutile de lui faire croire en la résurrection de l'Etat communiste. Mais n'est-ce pas cette solution de facilité que caresse notre ingénieur des âmes Nicolas Sarkozy, qui envisagerait de nommer le centriste opportuniste "social" Jean-Louis Borloo, tendance ne boit jamais d'eau, comme premier ministre? Pour ma part, je vois plus en lui l'homme "sympa" du compromis permanent que l'utile résistant aux forces rétrogrades de la gauche caviar. Qu'en pensez-vous ?

PS: Un syndicat jaune a osé déclarer: «On ne va pas faire des manifs pendant six mois, c’est une évidence», a indiqué le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, estimant toutefois que «si on peut accentuer...

UN COMMUNIQUE DU SECRETAIRE GENERAL DE NOTRE PARTI
Georges Mélenchu


Notre tâche immédiate est non pas d'« introduire » le socialisme, mais uniquement de passer tout de suite au renversement du tsar Nicola par les Soviets des députés municipaux du Front de gauche.
Tâches du Parti
1. convoquer sans délai de nouvelles élections parlementaires;
2. modifier le mode d’élection, principalement :
a) en les rendant gratuites,
b) en interdisant aux riches et aux curés de voter,
c) en rétablissant la retraite à 60 ans pour tous avant de convoquer aux urnes;
3. changer la dénomination du Front de gauche en Cervelle de gauche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire