"La suppression de la propriété privée... suppose, enfin, un processus universel d’appropriation qui repose nécessairement sur l’union universelle du prolétariat : elle suppose « une union obligatoirement universelle à son tour, de par le caractère du prolétariat lui-même » et une « révolution qui (...) développera le caractère universel du prolétariat ».

Marx (L'idéologie allemande)

mardi 16 octobre 2012

REMANIEMENT A LA CGT: PLAYMOBIL EST REMPLACE PAR LE PAON

Cauchemar syndical
Thibault, oligarque CGT a enfin pu nommer son remplaçant. La culture stalinienne ne change pas, c'est le cador qui élit son successeur à la tête de la machinerie aristocratique disons "salariée" et pas du tout ouvrière. Le Paon était déjà un bonze en charge de hautes fonctions. A ce stade les bonzes sont équivalents aux commis de gouvernement. Et on se fout du changement de képi de ces appareils d'encadrement bourgeois, changement nécessaire toutefois également pour l'appareil CFDT, vu l'égale compromission de Chérèque avec la comédie sarkozienne de liquidation des retraites au profit d'une minorité d'aristocrates du public. Le sel du patronyme du nouveau cador nous permet une allégorie historique. Qu'on me pardonne cette futilité mais il n'est pas interdit de se gausser des traîtres professionnels syndicaux. Le paon fût un  cauchemar pour Darwin. Il mit longtemps à comprendre sa place dans l'évolution. Le paon ne sert à rien en soi, sauf à faire la roue, comme tout discoureur syndical.
Paradoxe apparent, pour Darwin, la sélection élimine de la reproduction les individus non adaptés. Or le paon mâle vole moins bien que les femelles. Il est bien trop voyant pour les prédateurs et il n'est pas comestible pour les humains. Ce que Darwin n'avait pas intégré c'est que la sélection est un compromis (naturel pas syndical). Certes les attributs du paon mâle ne facilitent pas sa survie mais ils montrent combien il est vigoureux et que ses gènes sont les meilleurs aux yeux des femelles. Il a donc plus de chances de se reproduire et de faire la joie des cirques et des cours de ferme.
Comme les bonzes syndicaux.

PS:  en langue française  faire le paon signifie se mettre en valeur d'une façon ostentatoire, place à un nouveau guignol syndical.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire